TriX, ou les réflexions d’un smartphone